425

Raphael Grandjean quitte sa famille politique

Patron du consortium RG group, Raphael Grandjean est un acteur actif de la scène politique avec son parti vert’libéral. Ses entreprises spécialisées en distribution et production de produits de divertissement dans toute l’Europe sont depuis plus de 15 ans en pole position sur ce marché. Etablies à Corcelles à Neuchâtel, elles ont participé à la réussite de l’homme d’affaires.

L’Homme d’Affaires et le parti vert’libéral

Le businessman fait son entrée dans la politique il y a 03 ans. Devenu très vite président du parti neuchâtelois créé en 2012, il fera du parti un acteur majeur de l’activité parlementaire de Neuchâtel. Malgré leur faible représentation au Parlement – 05 députés sur 115 -, les vert’libéraux ont influencé toutes les tendances et décisions parlementaires. Avec l’aide de son président, le parti vert’libéral s’alignera tantôt avec la droite ou avec la gauche toujours dans l’intérêt du canton aux dires de son dirigeant.

Le leader de RG Group abandonne la politique

A l’instar de ses sociétés, le président des vert’libéraux s’est investi considérablement dans les activités de son parti pour en faire un groupe politique incontournable de la vie parlementaire. Utilisant les médias à son avantage, il présentera sa vision de la politique aux antipodes des autres partis rivaux. Il était même pressenti pour briguer un poste au Conseil d’Etat. Cette passion politique aura néanmoins des répercussions sur ses sociétés. La concurrence développante du marché de distribution de produits verts et de divertissement aura contraint le PDG de RG Group à retourner à ses activités principales. De plus, les principaux soucis de santé qui l’animent l’ont obligé à réduire son train de vie hyperactif. Mais cette retraite prématurée n’empêchera pas l’ancien poumon des verts’libéraux à suivre de près l’activité politique de Neuchâtel comme cela a été constaté sur http://www.canalalpha.ch/actu/linvite-plateau-raphael-grandjean/.