Emmanuel Macron dévoile la structure de son mouvement politique

Emmanuel Macron a présenté l’organigramme de son parti politique « En Marche ». Et surprise cet organigramme comporte des noms d’élus socialistes.

Alors que son lancement a été fait à Amiens, le mouvement politique prend forme progressivement avec un état major qui assiste Emmanuel Macron.

L’ex ministre de l’Économie qui n’a pas encore annoncé qu’il se présenterait à la présidentielle de 2017 a marqué un pas de plus dans son aventure. C’est le 26 octobre que l’organigramme de son parti qui comporte 1500 comités locaux a été présenté. Lors d’une réunion organisée dans le VIIIe arrondissement l’ancien ministre de l’économie a réitéré ses propositions pour la présidentielle de 2017 avec des concepts novateurs. « Nous organisons actuellement les choses comme notre ambition est de défendre une idée politique et pérenne « , tonne t-il.

Parmi ses soutiens, on note, Richard Ferrand, député du Finistère. Ce dernier a obtenu le poste de secrétaire général du mouvement politique.

Il déclare que 2,78 millions d’euros ont été réunis pour le parti de la part de 6400 mécènes prouvant ainsi sa force.

Richard Ferrand sera accompagné par 9 délégués avec un tiers d’entre eux qui viennent de la sphère politique et d’autres qui proviennent de la société civile », a ajouté l’ex ministre. On note d’ailleurs la présence de plusieurs membres du PS comme Stéphane Travert et Bariza Khiari.

Toutefois, Emmanuel Macron a tenu à maintenir une base du parti en nommant « 100 référents dans les départements ».

Des membres du parti socialiste

D’après le Huffington Post Stéphane Travert, Richard Ferrand et Bariza Khiari sont des membres du PS et des élus.

Un engagement qui ne secoue néanmoins pas le parti socialiste qui néglige l’impact de celui-ci. « Quand on appartient à un parti qui n’est pas politique et qui n’exige aucun frais d’adhésion n’’est pas un délit » explique la direction du PS au Huffington Post.

« Ils représentent le renouveau, comme parmi eux, aucun n’a joué aucun rôle, n’a jamais été élu politiquement » a lancé Emmanuel Macron, qui a ajouté avoir créé « 1.500 comités locaux, dans plusieurs villes françaises ». En attendant d’annoncer une probable candidature à la présidentielle de 2017, le parti prévoit d’organiser un grand meeting le 5 novembre dans la capitale.